Leçon 3 : La procrastination, les réseaux sociaux et l’importance d’avoir un bon livre sous la main

Pas facile de résister à la tentation des sites d’information, blogues et autres Facebook et Twitter, quand vient le temps de s’installer confortablement (on s’entend) devant son écran et d’écrire un chef-d’œuvre ou presque? Je ne veux cependant pas vous entretenir aujourd’hui de l’attractivité des réseaux sociaux, mais bien de la procrastination.

Puisque la vraie question est bien : comment ne pas sombrer dans la procrastination ? D’ailleurs, depuis le début de l’écriture de ce billet (4 min 27 s), j’ai déjà navigué d’une page à une autre, d’une main allègre au son des réponses et des messages entrants, commentant par là, regardant par ici, lisant là-bas cet autre article intéressant. Bon, c’est décidé, je ferme tout.

Étape 1 : Quitter, déconnexion, log out.

Me voilà seule face à la page. Elle n’est pas blanche et là, c’est pire. Je dois résister à la tentation de ne pas tout effacer ce que j’ai déjà écrit, sinon, catastrophe ultime et remise en question suprême.

Étape 2 : Trouver une idée de génie pour me sortir du pétrin et ne pas tout jeter.

Étape 3 : Savoir lâcher prise et retourner à de la lecture.

Vous me direz que c’est facile, et vous n’aurez pas tort. Mais, je me sens chez moi dans le livre des autres et surtout, ça me permet d’oublier que je procrastine et que je fréquente trop Facebook et Twitter.

Je vous laisse sur les mots de Michel Vézina qui publiait aujourd’hui un article sur son métier d’éditeur et la tonne de manuscrits qu’il reçoit chaque jour :

«  On a l’impression que tous ces écrivains en herbe ne lisent pas, ne se posent pas la question de la langue, encore moins celle du style. Et lorsqu’on pense apercevoir l’ombre d’une forme, la parcelle d’un talent, l’espoir d’une brillance… il s’essouffle au bout de quelques pages. »

À vos livres !

Michel Vézina, « Chercheurs de perles » :

http://zonedecriture.radio-canada.ca/2011/09/chercheur-de-perles.html